Notes de lecture

Dans le même numéro

Des damné(e)s de l'Histoire d'Émilie Goudal

Après une sorte de longue traversée du désert, marquée toutefois par quelques expositions ou publications, peu ou pas médiatisées, la question de l’art et des artistes face à la guerre d’Algérie trouve avec l’ouvrage d’Émilie Goudal un éclairage majeur. L’auteure part du constat de cet angle mort, de l’absence des œuvres dans les collections françaises et du faible intérêt qui a longtemps prévalu pour une problématique qui lie art et histoire.

La jeune historienne de l’art veut regarder en face la question coloniale dans toutes ses dimensions, y compris symbolique, et comprendre son influence sur les évolutions de la société française au prisme de l’art. Son travail permet de réintroduire dans l’histoire de l’art des œuvres qu’il était commode de considérer comme «engagées» ou propagandistes, comme si cela autorisait de faire l’économie d’une véritable analyse. Émile Goudal choisit l’expression «d’ensemble hétéroclite» dans son introduction pour présenter l’hétérogénéité et la richesse de ce corpus. Il

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Anissa Bouayed

Anissa Bouayed est historienne. Elle centre ses recherches sur l’histoire culturelle, l’art et la politique. Elle est notamment l’auteure de L’art et l’Algérie insurgée ; les traces de l’épreuve, 1954-1962, ENAG Éditions, 2005.

Dans le même numéro

Suite à la crise des Gilets jaunes, ce dossier, coordonné par Jean-Louis Schlegel et Jacques-Yves Bellay, décrit une France en archipel de bassins de vie : certains fragiles et relégués, d’autres attractifs et dynamiques. À lire aussi dans ce numéro : la révolution tunisienne, la tragédie du Venezuela et l’esprit du christianisme.