Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Notes de lecture

Dictionnaire politique à l'usage des gouvernés

juin 2012

#Divers

Le choix alphabétique traduit paradoxalement dans ces deux ouvrages une volonté d’ordonner la réflexion sur les questions politiques actuelles, mais en partant des interrogations du lecteur supposé désorienté et en lui permettant de circuler en fonction de ses priorités. Les deux démarches peuvent paraître opposées. Pierre-Olivier Monteil part de la visée idéale (le bien commun) et rappelle à travers ses rubriques (« déception démocratique », « exil », « naissance et mort »…) la fragilité du vivre-ensemble, menacé par l’oubli de ses fondamentaux. Le collectif générationnel et paritaire dirigé par Fabienne Brugère et Guillaume le Blanc (avec Michaël Fœssel, Marie Gaille, Judith Revel et Pierre Zaoui) privilégie pour sa part l’expérience ordinaire du citoyen, confronté à la sophistication des moyens de le gouverner, et met en valeur les initiatives citoyennes multiples de réappropriation du pouvoir. Mais dans les deux cas, il s’agit bien de restaurer un authentique niveau d’exigence démocratique, qui n’ignore pas les mécanismes du pouvoir mais croit aussi en sa possible civilisation.

M.-O. P.

Bayard, 2012
505 p. 24 €

Fabienne Brugère

Professeure de philosophie à l’université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis et membre de son Conseil d’administration,, elle est notamment l’auteure de L’Éthique du « care » (Puf, coll. « Que sais-je ? », 2017). 

Guillaume Le Blanc

Philosophe, professeur à l’université Paris-Est, il travaille sur notre rapport à la santé (Canguilhem et les normes, PUF, 1998), au soin, au corps (Courir. Méditations physiques, Paris, Flammarion, 2013), ce qui l'a conduit à s'interroger sur l'exclusion, l'invisibilité de certaines situations sociales, les situations de marginalité et d'étrangeté (Vies ordinaires, vie précaires (Seuil, 2007) ; L