Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Notes de lecture

Histoires d'escrocs

Tome I : la Vengeance par le crédit ou Monte-Cristo

juillet 2013

#Divers

En 2002, cinq ans avant la crise des subprime qui a bouleversé l’univers de la finance, Jean-Michel Rey, un excellent connaisseur de Nietzsche qui fustigeait à satiété l’« esprit chrétien » de l’endettement, a publié un ouvrage qui se penchait sur la dette économique en puisant des exemples littéraires chez Marivaux, Goethe, Musil, Melville et d’autres. De telles analyses ont le grand mérite de sortir l’économie financière de la seule approche que proposent des économistes obsédés par les chiffres et les mathématiques, et de rappeler que la théologie, la philosophie et la littérature ont beaucoup parlé de crédit, de confiance et de dette. Ce volume, qui est consacré à la vengeance du comte de Monte-Cristo, le héros d’Alexandre Dumas, contre le banquier Danglars que le comte va tuer à petit feu en lui imposant des crédits illimités et en le ruinant à mort, est le premier d’une trilogie dont les prochains protagonistes seront les Buddenbrook de Thomas Mann et l’Escroc à la confiance de Herman Melville. Si le cinéma a fait écho à la crise de 2008 (voir le dernier film de David Cronenberg, Cosmopolis), ces incursions ont le mérite de montrer que des inventeurs

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Éditions de l'Olivier, 2013
192 p. 16 €