L'entrée d'étudiants dans la section allemande de l'université de Bologne, la Natio Germanica Bononiae, miniature de 1497.
Flux d'actualités

Pour une université européenne ?

Entretien avec Jean-Marc Ferry

Dans le cadre de la recherche « Passé et avenir de la civilisation européenne » initiée en 2017 au collège des Bernardins, un groupe de travail pluridisciplinaire animé par Antoine Arjakovsky et Jean-Baptiste Arnaud a été amené à formuler, dans l'ouvrage Retrouver le goût de l'aventure européenne, « Dix propositions pour un avenir personaliste de la civilisation européenne »1. Dans cet entretien, Antoine Arjakovsky invite le philosophe Jean-Marc Ferry à réagir à la deuxième proposition, la création d'universités européennes fondées sur un enseignement transdisciplinaire.

Antoine Arjakovsky : Parmi nos dix propositions pour l'Europe figure, en deuxième place, « la création d’universités européennes fondées sur un enseignement transdisciplinaire ». À rebours du paradigme positiviste, ces universités proposeraient une nouvelle épistémologie, centrée sur les personnes plutôt que sur la coupure entre « les mots et les choses », selon l’expression de Michel Foucault. À l’heure où les idéologies libérales et communistes traversent une crise profonde, il apparaît notamment indispensable de refonder le droit, la science politique et économique, Pensez-vous que de nouvelles universités européennes puissent emprunter cette direction ? 

Jean-Marc Ferry : Accordons nous déjà sur le sens que vous donnez au « paradigme positiviste ». Je suppose qu’il s’agit de la préférence donnée aux sciences dures sur la littérature, l’histoire, la philosophie, et les sciences humaines en général. On a souvent considéré que l'excellence dans ces matières était la marque d’héritiers, issus de la bourgeoisie, si bien que l’on s’est fait un devoir de sélectionner l&r

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Antoine Arjakovsky

Co-directeur du département de recherche Politique et religion au Collège des Bernardins, historien de formation, il a notamment dirigé une Histoire de la conscience européenne (Salvator, 2017). Il est également l'auteur de Pour une démocratie personnaliste (Collège des Bernardins, 2013).

Jean-Marc Ferry

Professeur en sciences politiques et en philosophie (Université libre de Bruxelles), et titulaire de la chaire «  Philosophie de l’Europe » à l’université de Nantes, il a publié en 2013 L’Idée d’Europe(PUF).