Pixabay
Dans le même numéro

À quoi servent les politiques européennes ?

Voilà deux ans que les Britanniques ont voté à 52 % pour sortir de l’Union européenne, et quinze mois que le gouvernement britannique négocie sa sortie. Jusqu’à présent, l’intérêt (souvent passager) de la presse européenne pour le Brexit s’est porté sur ces négociations. Pourtant, ce qui se passe à l’intérieur du Royaume-Uni mérite que l’on s’y attarde. En particulier, les débats récents sur la loi de sortie de l’Union européenne (EU Withdrawal Bill) mettent en lumière les défis immenses auxquels est confronté le gouvernement britannique au plan intérieur.

Sortir de l’UE

La campagne du Leave prônait une «reprise de contrôle» («take back control»). L’injonction est vague – qui est censé reprendre contrôle, de quoi, à quelles fins et dans quelles conditions ? Avantageux le temps de la campagne, ce slogan a permis à des groupes très différents de se rassembler, mais il est désormais bien encombrant. La loi de sortie de l’UE (adoptée le 26 juin 2018) illustre bien les difficultés de cette mise en œuvre. Il s’agit surtout d&r

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !