Dans le même numéro

Filmer la prison, filmer en prison. Les nouvelles représentations du monde carcéral dans le cinéma français

janvier 2011

#Divers

Si le succès d’Un prophète a rappelé la longue complicité qui unit le cinéma à l’univers carcéral, ce film doit être situé dans une large production, de fiction et de documentaire, qui s’intéresse à la prison aujourd’hui. Pourquoi le cinéma témoigne-t-il de cette capacité à représenter un lieu dont on parle si peu dans la société française aujourd’hui ?

Le succès critique et populaire du film de Jacques Audiard, Un prophète (2009), a revitalisé un genre que le cinéma avait fini par abandonner aux séries télévisées (Oz, Prison Break). De Shutter Island (2010) de Martin Scorsese à Cellule 211 (2009) de l’Espagnol Daniel Monzón en passant par Bronson (2008) du Danois Nicolas Winding Refn, le thème carcéral se décline aujourd’hui sous toutes ses formes. En France, Kim Chapiron fait dans Dog Pound (2010) la peinture âpre d’une prison pour mineurs américaine tandis que Stéphane Cazès, scénariste lauréat de la fondation Gan en 2009, prépare un film sur le sujet délicat de la maternité en détention (Le sens de nos peines). Le documentaire n’est pas en reste de cette actualité avec Prison Valley, un

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !