Dans le même numéro

Ces femmes que la passion embrase. À propos de Ça brûle de Claire Simon et de Là-bas de Chantal Akerman

novembre 2006

#Divers

À propos de Ça brûle de Claire Simon et Là-bas de Chantal Akerman

Un incendie, sur les écrans français, n’a peut-être pas reçu l’attention qu’il méritait : la sortie à deux mois d’intervalle de deux films sur des femmes passionnées. Claire Simon et Chantal Akerman montrent la passion comme un mixte de désir et de souffrance, comme un récit de femmes qui parle pour l’humanité. Toutes deux ont mis leur art au service d’un propos troublant sur cet embrasement du cœur et des sens, qui pousse certaines à incendier une forêt, d’autres à s’enfermer dans une chambre tous stores baissés, ou à se suicider.

Dans Ça brûle2, Claire Simon filme une jeune pyromane de 15 ans, saisie le jour qui précède son crime, c’est-à-dire en pleine chute. Vingt-quatre heures de la vie d’une adolescente en colère, qui mûrit le désir fou de voir son monde s’embraser.

Ce qui m’intéresse, dit Claire Simon, c’est les origines de l’acte : comment quelqu’un peut en arriver à commettre des actes irrémédiable

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !