Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Éditorial : La crise ? Quelle crise ? ou comment en sortir si l'on n'y est pas entré ?

par

Esprit

juin 2009

#Divers

Voilà un mot qu’il faudrait bannir, mais il est là, obsédant. Un mot de trop, insupportable à force de répétitions, un mot qui se suffit à lui-même et veut dire tout et son contraire. À lire la Une des magazines, la crise participe d’une dépression réelle pour ceux qui en paient les conséquences sociales, d’une inquiétude croissante pour des institutions comme l’hôpital ou l’université qui renâclent devant des réformes à la hussarde… et vivent mal les maladresses d’un président qui affirme à l’emporte-pièce qu’un directeur (d’hôpital par exemple) ne doit quand même pas être un despote ! Quelle chance qu’il pense cela ! Nous voilà rassurés sur la démocratie française.

Mais, parallèlement, les mêmes magazines, de droite, de gauche ou d’ailleurs, titrent inlassablement, en cette fin d’année scolaire, sur les diplômes performants alors qu’on est entré en « récession » économique, le taux de croissance n’ayant pas augmenté deux trimestres de suite. Dans le domaine de la formation, rien ne change, les professions économiques, le management, le commerce et la finance se portent toujours bien. La crise a conforté ces métiers et professions toujours privilégiés. L’université de Dauphine, ce fleuron de l’enseignement supérieur créé en 1968, annonce qu’elle va se déplacer à La Défense et que les dépa

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !