Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Le gouvernement des « espaces métropolisés ». Refonder la relation entre l’État et le territoire national

février 2008

#Divers

Refonder la relation entre l’État et le territoire national

Les effets contradictoires des inégalités économiques se traduisent à l’échelle locale par des mobilisations politiques visant à redéfinir les périmètres des villes. Quelles demandes sociales ces mobilisations exprimentelles ? À partir de l’exemple de Los Angeles, l’auteur examine comment penser le lien entre territoire et représentation politique, à l’échelon de la métropole comme à l’échelon national.

La thématique du gouvernement des villes est à l’ordre du jour en France – en raison notamment des prochaines élections municipales – comme elle l’est dans d’autres contextes nationaux. Elle concerne principalement les espaces métropolisés qui, plus que les autres espaces territoriaux de l’échelle nationale, ont été sérieusement reconfigurés par la dynamique de la mondialisation économique. Les espaces métropolisés – définis comme la traduction spatiale et infranationale de l’avènement de l’économie globale – apparaissent « en quête de régulation ». L’invention des expressions « ville-région globale » ou encore « espaces métropolisés » découle des analyses économiques ayant mis en évidence, d’une part, le besoin d’ancrage de l’économie globale dans un réseau de villes

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !