Dans le même numéro

Benoît XVI devant le monde de la culture

par

Guy Coq

novembre 2008

#Divers

L’adresse « au monde de la culture » précise bien qu’il ne s’agit pas pour le pape de s’adresser aux chrétiens mais de chercher à être entendu par les acteurs de la vie intellectuelle et culturelle par-delà l’appartenance à l’Église. Benoît XVI choisit un sujet brûlant : celui des racines de l’Europe. Mais, transformant un événement un peu mondain (il s’adressait à la « crème » de l’intelligentsia parisienne, où le monde médiatique se trouvait quelque peu surreprésenté) en une grande leçon érudite et spirituelle, il opère un déplacement, déborde les termes de la polémique sur les « racines chrétiennes » de l’Europe.

Il centre son propos sur les racines de la culture en Europe en se situant d’un point de vue factuel et historique, en se plaçant au moment où la domination romaine s’écroule (c’est une dimension augustinienne omniprésente chez Benoît XVI) et où le monachisme chrétien se développe en Europe. Ces moines préservent l’héritage de la culture antique (grecque et romaine) et, ce faisant, jouent un rôle fondateur pour la culture européenne. Si le christianisme marque la culture européenne, c’est en étant l’intermédiaire d’autres racines de notre culture, celles de l

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Guy Coq

Philosophe, président d'honneur de l'association des amis d'Emmanuel Mounier, il a consacré de nombreuses contributions à l'école en France et aux changements de l'éducation. Il a également contribué aux réflexions sur les changements de la laïcité dans le contexte français de sécularisation. Après un ouvrage remarqué sur son parcours spirituel, Que m'est-il donc arrivé ? Un trajet vers la foi (Pa…

Dans le même numéro

L'Etat entre néolibéralisme et régulation
Prégnance du modèle boursier et volatilité de la valeur
Les excès du risque et de la dette
Aveuglement sur les dynamiques du capitalisme
Le social de compétition et l'individu entrepreneur de soi