Dans le même numéro

L'invention flamande sur scène

mars/avril 2011

#Divers

Depuis vingt-cinq ans, la danse flamande se diffuse et témoigne de son inventivité dans les plus grands festivals d’Europe et sur les scènes mondiales. Jan Fabre, Anne Teresa De Keersmaeker et Alain Platel scandent cette année la saison parisienne par leurs créations qui continuent d’étonner ou de choquer. À voir Gardenia de Platel (un cabaret de vieux travestis qui ferme ses portes), la danse épurée de En Attendant et, bientôt, Prometheus Landscape qui marque le retour de Jan Fabre à la danse et au théâtre de la Ville1 – après avoir fait l’actualité au musée du Louvre (2008), à la Biennale de Venise (2009) et au théâtre de Chaillot (2011) –, on peut s’interroger sur le sens de la dénomination « danse flamande » pour définir des démarches aussi originales et difficiles à rapprocher les unes des autres. On peut aussi s’interroger sur son caractère régional intempestif non seulement à l’heure de la globalisation mais à l’heure où la Belgique connaît une des graves crises politiques de son histoire qui fait craindre la scission de la Flandre et l’éclatement du pays. L’origine géographique a-t-elle vraiment un sens ? Parle-t-on de « danse flamande » par facilité ? Ou peut-on y voir des dynamiques de la créativité aujourd’hui ?

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Isabelle Danto

Critique de danse pour la Revue Esprit, Isabelle Danto a été journaliste pour la presse quotidienne (Le Figaro) et a contribué à différentes revues (Danser magazine, Mouvement, La revue des deux mondes) et à plusieurs publications (préface de l’ouvrage Käfig, 20 ans de danse, CCN de Créteil et du Val de Marne / Somogy éditions, 2016). Elle intervient régulièrement dans les festivals…

Dans le même numéro

L'onde de choc du monde arabe

La France dans l'attente de l'échéance présidentielle

Le chantier de la citoyenneté urbaine et la dynamique métropolitaine

Le long terme, les choix du présent et les droits de l'avenir

Expertise et décision politique