Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Le monde de Bill Viola

mai 2014

#Divers

Pour sa première rétrospective en France, l’Américain Bill Viola, qui compose de monumentales et spectaculaires installations vidéo, présente au Grand Palais à Paris une vingtaine d’œuvres1.

Vidéos, installations, tableaux en mouvement, pièces sonores, sculptures vidéographiques, films narratifs… Créées de 1977 à 2013, ces œuvres font découvrir le monde d’images intérieures de ce maître de l’art vidéo, passé des premières performances et du Portapak Sony portable à des projections multiples sur écran plasma pilotées par des logiciels et réalisées par des équipes de tournage, avec des acteurs et des décors élaborés. Elles invitent à entrer dans une expérience qui bouscule les normes et perturbe les habitudes de perception, le dispositif de l’installation exigeant une participation active du spectateur.

L’exposition raconte aussi en filigrane l’histoire de la vidéo, des expériences marginales souvent destinées à garder trace de performances éphémères au développement considérable de ce nouveau médium aujourd’hui devenu l’une des formes artistiques les plus présentes et les plus populaires dans les biennales d’art contemporain, les foires commerciales,

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !