Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Photo : Clau Damaso
Dans le même numéro

Pina Bausch, celle qui a révolutionné la danse et le regard

août/sept. 2009

Avec son air aristocratique, tendre et cruel à la fois, mystérieux et familier, Pina Bausch me souriait pour se faire connaître. Une religieuse qui mange une glace, une sainte en patins à roulettes, une allure de reine en exil, de fondatrice d’un ordre religieux, de juge d’un tribunal métaphysique, qui soudainement te fait un clin d’œil.

Federico Fellini
 

Radicale, c’est le premier mot qui vient à l’esprit pour décrire Pina Bausch, l’immense danseuse et chorégraphe allemande qui vient de s’éteindre à 68 ans des suites d’un cancer fulgurant. Sa silhouette mince et sévère se distinguait immédiatement sur le plateau : pantalon et veste noirs, longs cheveux tirés en queue de cheval, visage de madone grave et pâle, sourire timide et regard bleu perçant. Véritable icône de son vivant, celle que tout le monde appelait Pina ne viendra plus saluer le public à la fin de ses spectacles-fleuves, qui se terminaient souvent aussi brutalement qu’ils avaient commencé. Comme l’« Élue » dans le Sacre du printemps, chef-d’œuvre créé en 1975 puis transmis au Ballet de l’Opéra de Paris, elle est morte d’épuisement après avoir dansé. Quelles traces brûlantes laisse dans l’esprit des spectateurs cette travailleuse acharnée qui a créé une pièce par an depuis trente ans, tout en remontant et rejouant son répertoire ? Quelles images s

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Isabelle Danto

Critique de danse pour la Revue Esprit, Isabelle Danto a été journaliste pour la presse quotidienne (Le Figaro) et a contribué à différentes revues (Danser magazine, Mouvement, La revue des deux mondes) et à plusieurs publications (préface de l’ouvrage Käfig, 20 ans de danse, CCN de Créteil et du Val de Marne / Somogy éditions, 2016). Elle intervient régulièrement dans les festivals…

Dans le même numéro

Pluralité des traditions, actualité des projets
Lectures "radicales" et "modérées"
Foi et raison : un conflit qui persiste