Dans le même numéro

Tel-Aviv, la fureur de danser

février 2012

#Divers

La musique folklorique qui se joue derrière la scène crée d’emblée l’impact : elle parle du rêve communautaire et de l’avenir radieux que les kibboutz incarnent. Deux hommes et une femme exécutent une marche répétitive. Les corps disciplinés semblent ne pas pouvoir échapper aux trajectoires dessinées d’avance malgré leurs désirs de faire des pas de côté. Mais les tentatives individuelles pour sortir du rang sont vite avortées et le groupe se reforme au son d’un hymne militaire triomphant. La danseuse se met à crier et son cri reste silencieux...

Big Mouth, de Niv Sheinfeld et Oren Laor, s’inspire de la guerre, de l’occupation militaire et civile en Palestine et d’une chanson composée par un héros militaire de la guerre de 1973 qui déclare son amour aux armes, à la bataille et à ses troupes dans le désert. Cette pièce, qui est un acte de résistance contre les idées reçues, a été saluée l’été dernier au festival Montpellier Danse par la critique et par le public, qui, depuis quelques saisons, de Londres à Bruxelles et de Paris à Berlin, acclame la danse qui émane de près ou de loin d’Israël. Pourquoi des chorégraphes israéliens à l’écriture aussi différente qu’Hofesh Shechter, Emmanuel Gat, Yasmeen Godder et Yuval

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Isabelle Danto

Critique de danse pour la Revue Esprit, Isabelle Danto a été journaliste pour la presse quotidienne (Le Figaro) et a contribué à différentes revues (Danser magazine, Mouvement, La revue des deux mondes) et à plusieurs publications (préface de l’ouvrage Käfig, 20 ans de danse, CCN de Créteil et du Val de Marne / Somogy éditions, 2016). Elle intervient régulièrement dans les festivals…

Dans le même numéro

Une présidentielle par temps de crise

Bayrou, Hollande, Le Pen, Sarkozy: portraits en campagne

Dette, désindustrialisation, université...: quels choix politiques?