Dans le même numéro

Habiter la ville des flux

octobre 2013

#Divers

Repère

Habiter la ville des flux

L’urbanisation s’est accélérée durant les dernières décennies au point de devenir la caractéristique principale des sociétés contemporaines. Et cette extension va de pair avec une perte sensible de l’urbanité, de cette qualité de la vie en ville que l’on avait pris l’habitude d’associer à la centralité, aux places, aux rues. Non que ces lieux disparaissent, à proprement parler. Mais ils deviennent des objets patrimoniaux et paraissent plus destinés aux touristes qu’aux habitants, lesquels semblent davantage portés à se regrouper dans les villages avoisinants ou bien, lorsqu’ils viennent de lointaines campagnes, à se regrouper aux marges de la ville, comme dans nos fameuses cités. Sommes-nous alors placés devant un phénomène inéluctable qui ne laisserait pas d’autre possibilité que la célébration nostalgique de cette ville que nous avons perdue ?

La fin des villes-centres

À cette question du sens pris par le processus d’urbanisation, de la force qui le pousse, Saskia Sassen a apporté une première réponse, voici plus de vingt ans, avec s

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Jacques Donzelot

Le titre universitaire de "sociologue" est réducteur pour donner l'idée d'un travail de réflexion sur le social (voir son classique sur l'Invention du social. Essais sur le délcin des passions politiques) et la manière de "faire société". Cette interrogation passe par l'analyse des questions sociales au sens large (travail, protection, intégration…) mais surtout de la ville, des banlieues, des…

Dans le même numéro

Pornographie, prostitution: la dignité, obstacle à la liberté?

Comment comprendre le port du voile?

PMA, GPA: le droit et le corps des femmes

Etre militante féministe aujourd'hui