Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

La procréation à l'ère de la révolution génomique

octobre 2017

#Divers

Depuis les années 1990, les avancées de la biologie moléculaire et de la génétique sont spectaculaires et le rythme des découvertes s’accélère. Le séquençage complet de l’Adn du génome humain, entamé en 1989 et achevé en 2003, marque l’avènement de la génomique vue comme la science qui établit la cartographie du génome, la forme et la fonction des gènes, le séquençage des molécules d’Adn qui contiennent l’information génétique nécessaire à la vie et à la reproduction1.

Le séquençage du génome, intégral ou partiel, est un progrès scientifique indéniable : grâce à lui, on peut analyser les variations et les altérations des séquences d’Adn qui sont responsables de pathologies graves chez les individus et leurs descendants. Il ouvre des perspectives nouvelles en médecine à l’égard de maladies génétiques jusqu’alors incurables ou mal prises en charge par les thérapies traditionnelles. Mais il est, parallèlement, annonciateur d’autres changements qui touchent à la procréation avec la possibilité de pouvoir modifier le génome de l’enfant à naître.

Curieusement, ces enjeux relatifs à la procréation sont encore peu explorés par les sciences sociales s’intéres

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Jean-Hugues Déchaux

Professeur de sociologie à l’université Lumière Lyon 2, directeur du Centre Max Weber (UMR 5283 – CNRS), il est l’auteur de Sociologie de la famille (La Découverte, 2009) et Le Souvenir des morts. Essai sur le lien de filiation (PUF, 1997).

Dans le même numéro

La « post-mémoire » renvoie à ces événements traumatiques qui se sont produits dans le passé, mais dont les effets se prolongent dans le présent. Comment les accueillir en ménageant nos capacités de pensée, d’action et de création ? Ce dossier articule notre vulnérabilité aux violences de l’histoire et nos possibilités de réparation par les histoires que nous nous racontons.