Dans le même numéro

Spinoza en librairie

«Maudit soit-il le jour, maudit soit-il de nuit; maudit soit-il quand il se couche, et maudit soit-il quand il se lève. Maudit soit-il quand il entre et maudit soit-il quand il sort…» Ainsi Bento (Baruch à la synagogue) de Spinoza est-il « excommunié » par la communauté d’Amsterdam le 27 juillet 1656, à l’âge de vingt-trois ans. Il est à l’honneur en cet automne 2018, avec au moins trois essais de qualité et une traduction revue et complétée du Traité théologico-politique. Quel manque comble donc le réprouvé de la synagogue d’Amsterdam ?

Quelle est cette «autre voie» qu’évoque Blandine Kriegel, qui parlerait aux astrophysiciens, aux psychanalystes et aux neurophysiologistes ainsi qu’à… la jeune génération ? Pour le dire, elle effectue un long parcours ou un vaste détour, passant par la vie et les trois grandes œuvres de Spinoza – le Traité théologico-politique et, plus encore, le Traité politique, moins connu mais sans doute plus pertinent et bien plus développé quant aux conceptions politiques de Spinoza, puis l’Éthique,

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Jean-Louis Schlegel

Philosophe, éditeur, sociologue des religions et traducteur, Jean-Louis Schlegel est particulièrement intéressé par les recompositions du religieux, et singulièrement de l'Eglise catholique, dans la société contemporaine. Cet intérêt concerne tous les niveaux d’intelligibilité : évolution des pratiques, de la culture, des institutions, des pouvoirs et des « puissances », du rôle et de la place du…

Dans le même numéro

Largement sous-estimée, l’œuvre de Claude Lefort porte pourtant une exigence de démocratie radicale, considère le totalitarisme comme une possibilité permanente de la modernité et élabore une politique de droits de l’homme social. Selon Justine Lacroix et Michaël Fœssel, qui coordonnent le dossier, ces aspects permettent de penser les inquiétudes démocratiques contemporaines. À lire aussi dans ce numéro : un droit à la vérité dans les sorties de conflit, Paul Virilio et l’architecture après le bunker, la religion civile en Chine, les voyages de Sergio Pitol, l’écologie de Debra Granik et le temps de l’exil selon Rithy Panh.