Dans le même numéro

Le diocèse de Paris après le cardinal Lustiger

Quelques questions sur les choix de l’Église à Paris

« Hommage unanime au cardinal Lustiger » titrait récemment La Croix après la disparition de l’ancien archevêque de Paris. Comme cela est habituel en pareilles circonstances, la personne du disparu focalise les éclairages, les commentaires, les réactions ; rien que de très compréhensible, surtout compte tenu des dimensions exceptionnelles du personnage, de son destin et des responsabilités qui furent siennes. Les médias avec le grand public sont friands de la personnalisation à outrance. Les propos qui suivent se placeront sur un autre registre.

Nous sommes vraiment maintenant dans l’ère de l’après-Lustiger : quoi qu’il en soit de ses intentions, de ses initiatives, de ses choix, est-il possible de porter une appréciation sur la situation réelle de l’Église catholique parisienne aujourd’hui, sans tout juger à travers l’itinéraire, la personnalité, les faiblesses ou les atouts d’un seul homme, aussi prestigieux et communicant eût-il été ? C’est ce que je voudrais tenter en rappelant certains paramètres passés d’ordinaire sous silence. Seront énumérés ici quelques domaines importants en fou

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !