Photo : Richard Gatley
Dans le même numéro

Doute conspirationniste et regard critique. Entretien

novembre 2015

#Divers

Alors que les tenants de la théorie du complot revendiquent l’héritage critique de la modernité, ils en accomplissent le dévoiement dogmatique. Le regard critique porté sur les images en offre un exemple frappant : les arguments complotistes s’appuient sur la certitude que les images (Jfk, 11 Septembre, ou Charlie) parlent d’elles-mêmes. Il est donc politiquement impératif de distinguer doute conspirationniste et pensée critique.

Esprit – Les théories du complot ont une longue histoire. Mais on pouvait penser que le développement de l’éducation et de l’information, l’accès facilité à des ressources de connaissance pourraient faire reculer ces types d’explication du monde. Or on constate à l’inverse le retour massif des théories du complot. Comment l’expliquer ? S’agit-il d’un mouvement homogène ?

Aurélie Ledoux – On peut effectivement s’étonner du « succès » du complotisme à partir du moment où l’on assimile celui-ci à une forme d’obscurantisme politique que les progrès de la modernité devraient avoir depuis longtemps dissipé. Or les discours conspirationnistes ne font pas simplement retour : ils semblent à la fois s’étendre (en particulier à des événements situés en dehors ou en marge de la sphère politique, tels que les catastrophes naturelles, les épidémies, les crashs d’avion) et s’intensifier en deve

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !