Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Michel de Certeau, la mystique et l'écriture. À propos de la parution du tome II de la Fable mystique. Entretien

août/sept. 2013

#Divers

À propos de la parution du tome II de la Fable mystique

L’expérience mystique échappe aux catégories théologiques traditionnelles. Dans son œuvre, Michel de Certeau a cherché à rendre compte de cette expérience, en l’approchant par le prisme des sciences sociales, sans nier la singularité du sujet mystique, fidèle en cela à son approche toujours plurielle, à la marge, refusant d’adopter un discours unique et surplombant.

Après la parution du premier tome de la Fable mystique (xvie-xviie siècle1) en mai 1982, Michel de Certeau s’était immédiatement attelé à la préparation du second tome. En effet, si le tome I analysait la constitution de cette nouvelle « science expérimentale » que constitue la mystique à partir du xvie siècle, le tome II devait être la présentation du contenu même de cette science. La maladie l’empêcha néanmoins d’achever cet ouvrage. À l’occasion de la parution posthume et tant attendue de ce second tome2, Luce Giard revient sur son travail d’édition de longue haleine et sur la place fondamentale que la mystique occupe dans l’œuvre cer

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Luce Giard

Historienne des sciences, de la philosophie et des milieux intellectuels à la Renaissance.

Jean-Louis Schlegel

Philosophe, éditeur, sociologue des religions et traducteur, Jean-Louis Schlegel est particulièrement intéressé par les recompositions du religieux, et singulièrement de l'Eglise catholique, dans la société contemporaine. Cet intérêt concerne tous les niveaux d’intelligibilité : évolution des pratiques, de la culture, des institutions, des pouvoirs et des « puissances », du rôle et de la place du…

Dans le même numéro

Cumul des mandats, crise du militantisme: le risque oligarchique

Les partis, au service de qui?

Les nouvelles aspirations démocratiques: participation, délibération, démocratie directe