Dans le même numéro

Incertitudes

juin 2017

#Divers

La victoire d’Emmanuel Macron à l’élection présidentielle est un événement qui ne se décrypte pas encore vraiment, une sorte de comète politique, un précipité entre la volonté d’une personne, la chance et l’effondrement de tout ce qui faisait le paysage politique de la Ve République. Ce n’est pas un hasard si c’est hors de France, en Europe et dans le monde, que la portée de cette élection semble la plus claire, là où il n’y a pas d’après à gérer. Ceux qui ont observé cet événement retiennent deux choses : le populisme a connu un coup d’arrêt en France et un homme déterminé de 39 ans, affichant sa confiance en l’Europe, a incarné ce refus.

Cette victoire se noue autour d’une prise de risque personnelle en forme de pari et d’un alignement des planètes. François Fillon aurait pu être président de la République sans les révélations sur l’emploi de son épouse. Mais cette victoire a aussi révélé l’état d’épuisement des grands partis de pouvoir, les forces de destruction à l’œuvre et leur incapacité, depuis 2002, à définir un projet qui prive le Front national de son attrait. Tout s’est dévoilé brutalement et la disparition de ce vieux monde surprend par sa violence. La ga

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Lucile Schmid

Haut-fonctionnaire, membre du bureau politique d’Europe Ecologie – Les Verts, membre du conseil de rédaction de la revue Esprit, Lucile Schmid s'est intéressée aux questions de discrimination, de parité et d'écologie. Elle a publié de nombreux articles pour Esprit sur la vie politique française, l'écologie et les rapports entre socialistes et écologistes. Elle a publié, avec Catherine...

Dans le même numéro

Les violations des droits de l’homme restent impunies en Syrie. Le rêve illibéral d’une démocratie sans droit gagne la Turquie et les pays d’Europe centrale. Les institutions internationales sont impuissantes ou réduites à mener des actions humanitaires. Si le moment des droits de l’homme est derrière nous, il revient à l’Europe de mener une nouvelle bataille pour ces droits. Des articles aussi sur l’élection présidentielle, la ville numérique et l’Etranger de Camus.