Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Quartier de Bab El Oued, Alger. Photo de Saber68 via Wikimédia CC BY-SA 3.0
Quartier de Bab El Oued, Alger. Photo de Saber68 via Wikimédia CC BY-SA 3.0

Alger selon Abdenour Djellouli

juillet 2022

Dans cet épisode, Lucile Schmid, haut fonctionnaire, choisit un texte d'Abdenour Djellouli publié en 1995 et nous parle d'Algérie, d'urbanisme, et des traces de la présence française. 

Ce texte dit une chose simple qui n'a pas été signalée au moment de l'indépendance : quand les pieds-noirs sont partis, ils ont laissé un vide qui était un vide spatial. La question se posait de réunifier la ville, et de se la réapproprier. Pour devenir pleinement indépendants, les Algériens auraient eu besoin de construire leur espace. À la fois de retrouver l'espace que les Français leur avait volé, et de se réapproprier les traces de la colonisation. Ce qui n'a pas été fait.


Vous pouvez retrouver ce texte dans nos archives : Abdenour Djellouli,  « La ville absente », Esprit, janvier 1995. 


À plusieurs voix

« À plusieurs voix » est le podcast d'Esprit qui fait dialoguer un texte d'hier avec un auteur ou une autrice d’aujourd’hui, pour une conversation au présent sur la vie des idées. Une première saison en douze épisodes, entre philosophie, théâtre, féminisme, anthropologie et relations internationales.

Lucile Schmid

Haut-fonctionnaire, membre du comité de rédaction de la revue Esprit, Lucile Schmid s'est intéressée aux questions de discrimination, de parité et d'écologie. Elle a publié de nombreux articles pour Esprit sur la vie politique française, l'écologie et les rapports entre socialistes et écologistes. Elle a publié, avec Catherine Larrère et Olivier Fressard, L’écologie est politique (Les Petits…