Dans le même numéro

Une élection peut-elle être gagnée sur un projet politique ?

mars/avril 2011

#Divers

Au regard des dernières campagnes présidentielles, on peut douter que le programme du candidat soit la pièce maîtresse d’une élection victorieuse. Faut-il alors s’en remettre aux réflexes de l’antisarkozysme ? Il convient plutôt d’imaginer une autre manière d’élaborer un projet, qui ne s’enferme pas dans un catalogue mais ne s’aveugle pas sur les contraintes du pouvoir.

L’élection présidentielle de 2012 suscite déjà des inquiétudes, et une forme de déception anticipée. Près de dix ans après 2002, les prophéties angoissantes se multiplient : risque d’un nouveau 21 avril à l’endroit ou à l’envers (candidat de gauche et Marine le Pen au second tour), retour de l’abstention, quand l’élection de 2007 avait été marquée par une réelle mobilisation, y compris des quartiers défavorisés.

Cette élection apparaît comme une ultime session de rattrapage pour les deux partis qui dominent la vie politique française, l’Ump et le PS. Pour le PS qui n’a plus gagné d’élection présidentielle depuis 1988, les enjeux sont essentiels : tourner la page Mitterrand (même si son candidat appartiendra sans doute à la génération des héritiers), ren

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Lucile Schmid

Haut-fonctionnaire, membre du bureau politique d’Europe Ecologie – Les Verts, membre du conseil de rédaction de la revue Esprit, Lucile Schmid s'est intéressée aux questions de discrimination, de parité et d'écologie. Elle a publié de nombreux articles pour Esprit sur la vie politique française, l'écologie et les rapports entre socialistes et écologistes. Elle a publié, avec Catherine Larrère et…

Dans le même numéro

L'onde de choc du monde arabe

La France dans l'attente de l'échéance présidentielle

Le chantier de la citoyenneté urbaine et la dynamique métropolitaine

Le long terme, les choix du présent et les droits de l'avenir

Expertise et décision politique