Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Israël, « lumière pour les nations » ? Trois penseurs du judaïsme français à l'épreuve de la guerre des Six Jours (Léon Askénazi, André Néher, Emmanuel Levinas)

novembre 2010

#Divers

Trois penseurs du judaïsme français à l’épreuve de la guerre des Six Jours

Comment peut-on juger les choix politiques d’Israël ? Les réponses divergentes de Léon Askénazi, André Néher et Emmanuel Levinas témoignent, de la fondation d’Israël aux guerres successives, des divisions historiques du judaïsme français et des difficultés à débattre de la situation géopolitique indépendamment des attentes métaphysiques qui y sont investies.

L’Éternel me dit : c’est trop peu que tu sois mon serviteur, pour relever les tribus de Jacob et rétablir les ruines d’Israël ; je veux faire de toi la lumière des nations ; mon instrument jusqu’aux confins de la terre.

Isaïe (49, 6)

La faute majeure, parce qu’elle cumule toutes les défaillances, dans l’ordre intellectuel et dans l’ordre moral, c’est l’inconditionnalité, la tentation permanente de justifier tous les moyens par la fin, la perversion du langage qui accompagne tout ce mécanisme.

Wladimir Rabi, Un peuple de trop sur terre?, 1979

Après 19

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Marius Schattner

Auteur d'une Histoire de la droite israélienne, Bruxelles, Éditions Complexe, 1991, et d'Israël, l'autre conflit. Laïcs contre religieux, Bruxelles, André Versailles, 2008, co-auteur avec Frédérique Schillo  de La guerre du Kippour n'aura pas lieu. Comment Israël s'est fait surprendre, Paris, André Versailles, 2013, et correspondant de l'AFP à Jérusalem, Marius Schattner a écrit sur le conflit…

Dans le même numéro

Les civils dans la guerre antiterroriste
Contre le stéréotype palestinien
Israël, "lumière pour les nations" ?
Liban : la paix passera par la construction de l'Etat