Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Campagne anti-tabac

janvier 2007

#Divers

Controverses

Campagne anti-tabac. Du souci de soi au refus de la fragilité

Il y a quelques années déjà que personne ne fume plus de cigarettes, mais seulement des paquets de « nuit gravement », de « vieillissement de la peau » et de « mort lente et douloureuse1 ». Émergeant de ce paysage de cauchemar, le décret qui prévoit la prohibition totale et définitive du tabac dans les lieux publics, et qui a été adopté en novembre, s’impose avec une sorte d’évidence. Interdite de publicité, d’avion et de train, fixée à un tarif exorbitant, exclue des codes de la sociabilité et de la bienséance, la cigarette figure en bonne place dans l’échelle contemporaine des « mauvais objets » et il apparaît naturel à beaucoup de mettre un terme à toute ostentation tabagique.

Il est néanmoins légitime de s’interroger sur ce quasi-unanimisme dans le souhait de voir les fumeurs exclus de l’espace public. S’agit-il simplement d’hygiénisme ? Il n’est pas douteux que les politiques prophylactiques à la mode et le mythe de la santé parfaite jouent leur rôle dans cette prohibition larvée. Comment expliquer autrement que la norme de l’« air pur » s’étende dé

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Michaël Fœssel

Philosophe, il a présenté et commenté l'oeuvre de Paul Ricœur (Anthologie Paul Ricœur, avec Fabien Lamouche), a coordonné plusieurs numéros spéciaux de la revue, notamment, en mars-avril 2012, « Où en sont les philosophes ? ». Il est membre du Conseil de rédaction d'Esprit. Il est notamment l'auteur de L'Équivoque du monde (CNRS Éditions, 2008), de La Privation de l'intime (Seuil, 2008), État de

Dans le même numéro

Que devient la vocation hospitalière ?
L'accès au soin, l'accompagnement et la dépendance
La médecine saisie par le droit ?
Trois révolutions : droits des malades, gouvernance, financement