Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Positions : Le plagiat à l'heure de l'internet et des auteurs sans œuvre

octobre 2011

#Divers

Dans les accusations de plagiat lancées récemment contre Joseph Macé-Scaron, les effets collatéraux sont plus instructifs que les faits eux-mêmes1. Que nombre de journalistes aient tendance à se recopier les uns les autres n’est pas une nouvelle absolument bouleversante : les correspondants de l’Afp en savent quelque chose. Si ces pratiques se retrouvent aujourd’hui dans les éditoriaux, c’est tout simplement parce que notre société « éditorialise » comme aucune autre avant elle. Comment ne pas se répéter lorsqu’on est invité quotidiennement à commenter tout et n’importe quoi2 ?

À cet égard, il n’y a rien de surprenant à ce que Joseph Macé-Scaron pratique des emprunts coupables à ses collègues journalistes et écrivains. Sans prétendre à l’exhaustivité, nous avons retenu qu’il était directeur du Magazine littéraire, occupait la même fonction (mais comme adjoint) à Marianne, présentait jusqu’à l’année dernière une émission sur France culture consacrée à la critique littéraire, faisait office d’invité permanent sur Rtl et sur I-Télévision où il occupe le rôle d’éditorialiste « de gauche ». Nul besoin de faire une hypothèse sur son talent pour en conclure que la somme de ces emplois est dif

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Michaël Fœssel

Philosophe, il a présenté et commenté l'oeuvre de Paul Ricœur (Anthologie Paul Ricœur, avec Fabien Lamouche), a coordonné plusieurs numéros spéciaux de la revue, notamment, en mars-avril 2012, « Où en sont les philosophes ? ». Il est membre du Conseil de rédaction d'Esprit. Il est notamment l'auteur de L'Équivoque du monde (CNRS Éditions, 2008), de La Privation de l'intime (Seuil, 2008), État de

Dans le même numéro

Exister au travail

Méconnu, méconnaissable: le travail aujourd'hui

Des risques psychosociaux bien encombrants

Promouvoir la capacité d'agir des salariés