Dans le même numéro

Qu'est-ce qui nous motive ? À propos du Désintéressement, de Jon Elster

juin 2009

#Divers

À propos du Désintéressement, de Jon Elster

Le désintéressement dans l’action est-il possible ? S’il l’est, est-il connaissable ? Et comment, alors, quantifier son importance dans une motivation subjective ? Ces questions prennent évidemment un relief particulier, à l’heure où les remises en cause de l’hégémonie de « l’homme économique », exclusivement déterminé par le calcul rationnel de son intérêt, se multiplient. La crise financière inflige aux convictions sur les motivations de l’action un singulier démenti : n’y aurait-il pas quelque chose de déraisonnable dans l’hyper-rationalisme des économistes ?

Le livre de Jon Elster* présente la singularité de produire une critique tout à la fois épistémologique et morale des présupposés propres aux partisans de l’intéressement. Tout en reconnaissant une validité descriptive à la théorie des jeux, il réfute l’hypothèse selon laquelle la maximisation des profits et de l’utilité constituerait la physionomie de toutes nos intentions. Pour cela, le livre associe une analyse concrète des processus de décision à des références philoso

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Michaël Fœssel

Philosophe, il a présenté et commenté l'oeuvre de Paul Ricoeur (Anthologie Paul Ricoeur, avec Fabien Lamouche), a coordonné plusieurs numéros spéciaux de la revue, notamment en mars-avril 2012 "Où en sont les philosophes ?". Il est membre du Conseil de rédaction d'Esprit.  Il est notamment l'auteur de L'Équivoque du monde (CNRS Éditions, 2008), de La Privation de l'intime (Seuil, 2008), État de

Dans le même numéro

Bien-être, croissance, richesse : que faut-il mesurer ?
Les stratégies absurdes des rapports marchands
Mesurer, prévoir, compter : les valeurs et les chiffres