Photo : AbsolutVision
Dans le même numéro

À quoi servent les économistes ? Les économistes, l'éthique et la justice sociale

octobre 2013

L’économie devrait être une science de la société ; or aujourd’hui, elle est bien davantage une idéologie qui s’abrite derrière la prétendue objectivité des chiffres. Pour que l’économie et les économistes servent enfin à quelque chose, il faut que l’économie renoue avec les sciences sociales et sorte de la pure idée du marché pour se poser, par exemple, la question des inégalités.

Les économistes, l’éthique et la justice sociale

John Kenneth Galbraith, qui avait beaucoup d’humour, avait déjà donné une réponse : « La science économique est d’une extrême utilité parce qu’elle fournit des emplois aux économistes. » Il est vrai, comme le rappelle l’économiste coréen Ha-Joon Chang, qu’on n’a pas nécessairement besoin de bons économistes pour mener une bonne politique économique. Les pays qui ont le mieux réussi leur développement depuis soixante ans se trouvent en Asie orientale. Or le Japon et la Corée ont confié leur politique économique à des juristes, Taiwan et la Chine à des ingénieurs. Si l’on considère les hauts fonctionnaires qui ont dirigé le relèvement économique, puis la modernisation de la France après la Seconde Guerre mondiale, l’observation est mixte : Jean Monnet était autodidacte et marchand de vin, François Bloch-Lainé était juriste, Pierre Massé et Claude Gruson étaient des économistes formés dans les écoles d’ingénieur que nous chérissons. Contrairement aux pays anglo-saxons, la formation économique univers

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Michel Aglietta

Professeur émérite à l'université Paris-Ouest et conseiller scientifique au CEPII et à France Stratégie. Il a été membre de l'Institut universitaire de France et membre du Haut Conseil des finances publiques.

Dans le même numéro

Pornographie, prostitution: la dignité, obstacle à la liberté?

Comment comprendre le port du voile?

PMA, GPA: le droit et le corps des femmes

Etre militante féministe aujourd'hui