Dans le même numéro

Humanitaires : neutralité impossible ?

juillet 2011

#Divers

Pendant longtemps accueillies avec bienveillance, les ONG humanitaires sont de plus en plus mal reçues sur les terrains où elles interviennent, au point que certains de ses permanents sont enlevés contre rançon ou tués. Pourquoi l’image des humanitaires s’est-elle dégradée ? Les ONG peuventelles échapper à l’assimilation avec le monde occidental et au soupçon de néocolonialisme ?

L’occidentalisation du monde s’est accompagnée du déclin désormais visible de l’Occident1.

Au mois d’août 2010, deux événements ont secoué les équipes humanitaires présentes en Afghanistan : l’exécution d’une équipe de dix volontaires (huit expatriés et deux afghans) de l’Ong International Assistance Mission (Iam), Ong confessionnelle chrétienne nord-américaine puis, quelques jours plus tard, l’exécution de trois Afghans travaillant pour l’Ong britannique Oxfam.

Le temps où les acteurs humanitaires arrivaient sur le terrain forts d’une sorte d’immunité naturelle, qu’aucun des belligérants ne semblait vouloir remettre en cause est révolu. A

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !