Dans le même numéro

Avis de tempête en mer de Chine du Sud

Assiste-t-on, en 2010, entre la Chine et les pays du sud-est asiatique à un exemple de la stratégie internationale de Pékin qui, sous la bannière du politique Développement pacifique, serait susceptible d’assurer à la région stabilité et prospérité ? Autrement dit, les rapports entre la Chine et les dix pays regroupés dans l’Association des nations d’Asie du Sud-Est (Asean) sont-ils de nature à donner tort à ceux qui croient déceler une « menace » chinoise en mer de Chine du Sud ?

Coopérations de bon voisinage

Dès les années 1990, les facteurs favorables à la stabilité régionale ne manquent pas. La participation de la Chine, depuis 1996, en tant que partenaire à part entière de l’Asean est significative d’une volonté partagée de vivre en bon voisinage. Les résultats ne se sont pas fait attendre. Les bénéfices les plus conséquents ont été acquis dans le domaine de l’économie. Échanges commerciaux, aide chinoise (dons et prêts), investissements se sont développés à un rythme accéléré, stimulés par l’expansion de l’économie chinoise et, dans une certaine mesure, par celles de plusieurs pays d’Asie du Sud-Est. Le pas en avant le plus spectaculaire a été

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !