Dans le même numéro

Le gouvernement de la métropole parisienne et l’extension de Paris

octobre 2008

À l’issue d’une consultation internationale sur « Un nouveau projet d’aménagement global » du Grand Paris, le ministère de la Culture a désigné dix équipes regroupées autour d’architectes connus. Or on ne saurait se contenter de dessiner des plans ou de construire des maquettes. La métropole pose aussi des problèmes d’organisation institutionnelle et de développement économique et social. Les designers ne doivent pas voiler le rôle des planners... ni des politiques.

La question du gouvernement de l’agglomération parisienne revient à l’ordre du jour. Elle a fait une apparition à l’occasion du projet de Sdrif1 publié en février 2007, qui du reste ne l’abordait pas, pas plus que la version définitive, en cours d’approbation. Plusieurs déclarations du président de la République ont suivi, entraînant des réponses de l’opposition. En 2008, le ministère de la Culture a lancé une consultation internationale sur « Un nouveau projet d’aménagement global du Grand Paris », pour désigner dix équipes. Ces équipes sont pluridisciplinaires, mais les mandataires et les seuls noms cités dans les grands médias sont des architectes. Or on ne saurait se contenter de dessiner de

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !