Dans le même numéro

L'université au cœur de l'économie de la connaissance

décembre 2007

#Divers

Pourquoi l’université fait-elle soudain l’objet d’une attention générale ? Parce que l’économie qui se développe suppose une forte qualification de l’ensemble de la main-d’œuvre et une grande capacité d’innovation. Dans cette reconfiguration, la concentration spatiale, sous forme de pôles universitaires, jouera un rôle prépondérant dans les dynamiques d’échange et d’innovation.

Le devenir de l’« université » (au sens large : universités proprement dites, grandes écoles, centres de recherche publics, composantes historiquement séparées en France, mais de plus en plus interconnectées, comme c’est le cas dans la plupart des pays développés) est devenu un grand sujet national de débat et de préoccupation. C’est une excellente nouvelle. Le choix du gouvernement d’engager les réformes indispensables par la remise à flot des universités et par la dimension de l’organisation (renforcement de l’autonomie, reconfiguration des conseils pléthoriques et inefficaces, rôle accru du président) est un choix raisonnable1. Mais ces réformes d’organisation doivent s’inscrire dans une vision large des enjeux à moyen et long terme, qui sont considérables. Dans les pays avancés, l’u

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !