Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Antillais ayant rejoint la France Libre, embarquant sur l’USS Albermale à San Juan de Porto Rico le 2 Mai 1943 / National Archives and Records Administration
Antillais ayant rejoint la France Libre, embarquant sur l'USS Albermale à San Juan de Porto Rico le 2 Mai 1943 / National Archives and Records Administration
Dans le même numéro

Le climat social

Les deux guerres mondiales et la décolonisation facilitèrent la prise de conscience, par les Antillais, de leur spécificité. En effet, le contact des appelés antillais, à la fois avec leurs homologues français et avec les contingents issus en grande partie d'Afrique noire, leur fit prendre conscience de leur position intermédiaire : ni africains en dépit de leur couleur de peau, ni français à part entière. Il en découla le sentiment du caractère illusoire de l'assimilation, qui n'est rien de plus, selon Yvon Leborgne, qu'un mécanisme de subordination à la métropole. C'est en s'en affranchissant que les Antilles pourront accéder à l'autonomie.

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Le climat social