Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Paul Vergès et Aimé Césaire, DR
Paul Vergès et Aimé Césaire, DR
Flux d'actualités

Les Antilles, soixante ans après

Entre les Antilles et la France, les liens demeurent, soixante après un numéro spécial de la revue Esprit, à la fois étroits, artificiels et fragiles. Mais la perspective d’une émancipation totale semble durablement enterrée.

En avril 1962, paraissait le n° 305 « nouvelle série » d’Esprit, avec un copieux dossier intitulé « Les Antilles avant qu’il soit trop tard »1. L’occasion, exactement soixante ans plus tard, de faire le point sur les prises de position de l’époque à la lumière de la réalité d’aujourd’hui.

Des liens étroits, artificiels et fragiles

La préparation et, pour l’essentiel, la rédaction du dossier sur les « Antilles » (les Antilles françaises et la Guyane) ont été confiées à des anciens du Front antillo-guyanais pour l’autonomie (FAGA), créé au printemps 1961 à Paris et dissout sur instruction du général de Gaulle dès l’été suivant. Quatre articles sur cinq sont en effet de la plume des quatre fondateurs du FAGA : le premier, intitulé « L’assimilation, forme suprême du colonialisme », est signé de Paul Niger, le nom de plume d’Albert Béville, administrateur diplômé de l’École de la France d’outre-mer, qui périra deux mois plus tard dans l’accident d’un avion qui le ramenait en Guadeloupe. Il est suivi par un article intitulé « Chronique de la répression », signé de Marcel Manville, ami et compagnon de Frantz Fanon dans les Forces françaises libres, avocat du Front de libération nationale (FLN). Le sombre tableau des « Réalités économiques » est dû à un certain E. Marie-Joseph, plus vraisemblablement Cosnay Marie-Joseph, secrétaire général du Parti communiste martiniquais, qui sera i

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Michel Herland

Michel Herland est professeur honoraire des universités. Il dirige le journal en ligne Mondes francophones. Il est notamment l’auteur des Lettres sur la justice sociale à un ami de l'humanité (Le Manuscrit, 2006) et du roman La Mutine (Andersen, 2018).