Notes de lecture

Dans le même numéro

Homo Domesticus. Une histoire profonde des premiers États de James C. Scott

avril 2019

#Divers

Dans sa préface au dernier livre de James C. Scott, le protohistorien Jean-Paul Demoule rattache celui-ci au courant de «l’anthropologie anarchiste», dont les tenants sont préoccupés par l’étude du pouvoir et de l’opposition à ce dernier. Scott est rangé par Demoule dans la même école de pensée que les anglo-saxons Marshall Sahlins, David Graeber, l’archéologue David Wengrow, mais également le français Pierre Clastres. Spécialiste de l’Asie du Sud-Est, Scott a analysé la résistance à la domination à partir de cette aire géographique. Il en a tiré plusieurs livres dont Zomia ou l’art de ne pas être gouverné (Seuil, 2013), où il ­s’intéressait aux stratégies mises en place par des populations de montagne asiatiques afin de se soustraire à l’emprise des États environnants. Avec Homo Domesticus, Scott conserve ses préoccupations relatives à la mise en place de la servitude, ou à son évitement, mais déplace son champ ­d’investigation aux débuts de l’agriculture et à la naissance des premiers États, en s’appuyant sur les dernières avancées de l’archéologie.

C’est

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Trad. de l’anglais (États-Unis) par Marc Saint-Upéry, préface de Jean-Paul Demoule La Découverte, 2019
302 p. 23 €

Benjamin Caraco

Docteur en histoire et conservateur des bibliothèques, Benjamin Caraco est chercheur associé au Centre d’histoire sociale des mondes contemporains (UMR 8058) et coordonne la rédaction du site Nonfiction.

Dans le même numéro

« Lancer l’alerte », un dossier coordonné par Anne-Lorraine Bujon, Juliette Decoster et Lucile Schmid, donne la parole à ces individus prêts à voir leur vie détruite pour révéler au public des scandales sanitaires et environnementaux, la surveillance de masse et des pratiques d’évasion fiscale. Ces démarches individuelles peuvent-elles s’inscrire dans une action collective, responsable et protégée ? Une fois l’alerte lancée, il faut en effet pouvoir la porter, dans un contexte de faillite des espaces traditionnels de la critique.