Notes de lecture

Dans le même numéro

Les Nouveaux Chemins de l’imaginaire musical sous la dir. de Karol Beffa

juil./août 2019

#Divers

Cette série de conférences, fruit du séminaire qui s’est donné dans le cadre de la chaire annuelle de Création artistique au Collège de France, occupée en 2012-2013 par Karol Beffa, est fidèle à l’esprit pluridisciplinaire dont font montre les essais antérieurs de ce brillant compositeur, pianiste et musico­logue ; fidèle aussi à son souci de ne pas s’en laisser conter par une musique contemporaine qui prétend faire table rase du passé, au nom d’un démon de la théorie qui, dans tous les cas, «a fait son temps». C’est ainsi que le compositeur et pianiste Jérôme Ducros, réfractaire au «nouvel académisme» des avant-gardes, dresse une «contre-histoire de la musique», montrant comment les révolutions esthétiques ont souvent consisté en une réappropriation d’un passé plus ancien : aujourd’hui, «les néo sont partout» et la musique dite «contemporaine» ne peut désormais revendiquer qu’une seule propriété négativ

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Collège de France, 2016
148 p. 18 €

Cécilia Suzzoni

Professeure honoraire de chaire supérieure au Lycée Henri IV, Cécilia Suzzoni est la fondatrice et présidente d'honneur de l'Association le latin dans les littératures européennes (ALLE). Elle a notamment dirigé, avec Hubert Aupettit, l'ouvrage Sans le latin (Fayard, 2012)

Dans le même numéro

Le dossier estival de la revue Esprit, coordonné par Camille Riquier, fait l’hypothèse que le monde capitaliste a substitué l’argent à Dieu comme nouveau maître invisible. Parce que la soif de l’or oublie le sang des pauvres, la communauté de l’argent est fondée sur un abus de confiance. Les nouvelles monnaies changent-elles la donne ? Peut-on rendre l’argent visible et ainsi s’en rendre maître ?