Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Notes de lecture

Dans le même numéro

La déferlante, no 4

janv./févr. 2022

Dans ce quatrième numéro, la « revue des révolutions féministes » La Déferlante poursuit sa cartographie des pratiques, politiques et créations féministes. Le dossier « S’aimer », coordonné par Victoire Tuaillon (connue pour les podcasts « Les couilles sur la table »), interroge le couple hétérosexuel, fait témoigner un lycéen, veut lever le tabou sur l’amour et le sexe dans le grand âge et retrace l’histoire du slogan « Aimer n’est pas tuer » sous la plume de l’historienne Bibia Pavard. Parmi bien d’autres articles et enquêtes, on mentionnera le dialogue entre Christiane Taubira et la réalisatrice Alice Diop et une enquête sur la vasectomie en France.

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Dans le même numéro

Comment écrire l’histoire des marges ? Cette question traverse l’œuvre de Michel de Certeau, dans sa dimension théorique, mais aussi pratique : Certeau ne s’installe en effet dans aucune discipline, et aborde chaque domaine en transfuge, tandis que son principal objet d’étude est la façon dont un désir fait face à l’institution. À un moment où, tant historiquement que politiquement, la politique des marges semble avoir été effacée par le capitalisme mondialisé, l’essor des géants du numérique et toutes les formes de contrôle qui en résultent, il est particulièrement intéressant de se demander où sont passées les marges, comment les penser, et en quel sens leur expérience est encore possible. Ce dossier, coordonné par Guillaume Le Blanc, propose d’aborder ces questions en parcourant l’œuvre de Michel de Certeau, afin de faire voir les vertus créatrices et critiques que recèlent les marges. À lire aussi dans ce numéro : La société française s’est-elle droitisée ?, les partis-mouvements, le populisme chrétien, l’internement des Ouïghours, le pacte de Glasgow, et un tombeau pour Proust.