Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Notes de lecture

Dans le même numéro

Les chants d’Éros. Roman-poème de Claude-Raphaël Samama

novembre 2021

L’alchimie en littérature, qui porte le langage à sa fusion, se peut-elle encore ? Les Chants d’Éros de Claude-Raphaël Samama nous invite à un tel voyage. Si Éros est bien présent tout au long du parcours charnel de l’homme et de la femme, l’accouplement n’est qu’une étape sur le chemin aride, semé d’écueils, de rêves, d’illusions, d’attentes, de renoncements, d’espoirs, mais surtout d’élans ineffables, d’un accomplissement. Il s’agit d’une initiation. L’esprit a à voir avec une matière vécue, sentie, qui échappe en vue de sa transmutation quasi mystique. Nous ne sommes pas loin de ce que les alchimistes appellent le « Grand Œuvre », la matière, le fixe, s’unissant et se combinant au volatil. Aucun des deux partenaires n’est possession ou objet, loin de l’érotisme banalisé du dominant-dominé. Pour atteindre « l’ineffable » d’eux-mêmes, l’homme et la femme ont à se réconcilier, abolir leurs différends, leurs différences. Il ne s’agit pas de cette « réconciliation » chère à Rimbaud, qui estimait qu’elle changerait la marche du monde, mais de cette union entre des éléments complémentaires qui produit une essence unique et universelle, ce que certains initiés désignent comme étant « le Cosmique ». Les Chants d’Éros sont une œuvre limpide et apaisante, où les mots caressent, effleurent et échappent à la tentation du déjà-dit et de l’entendu. Au lecteur, resté libre, d’écrire à son tour, de faire écho, rêver, parcourir les flots tumultueux et

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Éditions Baudelaire, 2021
154 p. 12 €

Françoise Leclerc

Françoise Leclerc est une autrice d'expression française. Elle a publié plusiurs romans et recueils de poésie.

Dans le même numéro

L’essor sans précédent d’Internet et des nouvelles technologies de l’information a transformé en profondeur le rapport des citoyens à la participation civique. Si elle a permis des progrès incontestables, cette révolution numérique pose également des défis pour la préservation du débat en démocratie. Le bouleversement introduit par le numérique dans la délibération publique semble en effet remettre en cause les exigences traditionnellement associées au débat démocratique, comme l’égalité d’accès, le contrôle public des instances de modération, la fiabilité de l’information ou le pluralisme des courants d’expression. Quelles stratégies adopter pour faire face aux dérives qui touchent aujourd’hui le débat sur Internet ? Le dossier, coordonné par Romain Badouard et Charles Girard, examine la propagation des fausses nouvelles, la mobilisation de nouveaux publics, les pouvoirs de régulations privés et la déstabilisation des cadres juridiques. À lire aussi dans ce numéro : le naufrage moral de l’Église, qui sont les talibans ?, gouverner la pandémie et une rencontre avec Pierre Bergounioux.