Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Notes de lecture

Dans le même numéro

L’identité. Dictionnaire encyclopédique sous la dir. de Jean Gayon

novembre 2021

Depuis quelques années, la question de l’identité s’est imposée comme un problème idéologique central. Au sein des débats concernant les conflits de classes ou les différences culturelles, les rapports de genre ou les relations internationales, l’interrogation sur l’identité revient constamment, comme le point nodal à partir duquel les positions idéologiques doivent être partagées. C’est ce constat qui a motivé la rédaction de l’ouvrage L’Identité. Dictionnaire encyclopédique, lequel réunit les contributions d’une centaine d’auteurs issus de plusieurs disciplines.

Le point de départ de ce travail est un diagnostic partagé : le concept d’identité est devenu le foyer d’une pluralité d’interrogations, qui exigent un travail de clarification. Depuis que le concept est devenu incontournable, sa signification semble inaccessible, puisqu’il est convoqué pour exprimer à la fois le changement et l’immuabilité, pour exalter la singularité comme pour établir des similarités. Dans un chapitre introductif intitulé « Philosophie de l’identité », Vincent Descombes tâche de clarifier les différents usages de cette notion. Selon lui, le questionnement contemporain sur l’identité, au sens de « l’identitaire », doit être distingué de la réflexion classique, qui portait sur l’identité au sens de « l’identique ». L’interrogation ne concerne plus tant le critère des jugements d’identification que la possibilité pour chaque individu de savoir ce qu’il est. C’est

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Gallimard, 2020
842 p. 12,90 €

Mathurin Schweyer

Mathurin Schweyer est doctorant en philosophie des sciences sociales au sein du Laboratoire Interdisciplinaire d’Etudes sur les Réflexivités (LIER-FYT - EHESS) Ses recherches portent sur les transformations du rôle joué par l’Etat et la famille, en France et en Allemagne, dans le processus de formation de l’individualité moderne.

Dans le même numéro

L’essor sans précédent d’Internet et des nouvelles technologies de l’information a transformé en profondeur le rapport des citoyens à la participation civique. Si elle a permis des progrès incontestables, cette révolution numérique pose également des défis pour la préservation du débat en démocratie. Le bouleversement introduit par le numérique dans la délibération publique semble en effet remettre en cause les exigences traditionnellement associées au débat démocratique, comme l’égalité d’accès, le contrôle public des instances de modération, la fiabilité de l’information ou le pluralisme des courants d’expression. Quelles stratégies adopter pour faire face aux dérives qui touchent aujourd’hui le débat sur Internet ? Le dossier, coordonné par Romain Badouard et Charles Girard, examine la propagation des fausses nouvelles, la mobilisation de nouveaux publics, les pouvoirs de régulations privés et la déstabilisation des cadres juridiques. À lire aussi dans ce numéro : le naufrage moral de l’Église, qui sont les talibans ?, gouverner la pandémie et une rencontre avec Pierre Bergounioux.