Notes de lecture

Dans le même numéro

Fatwâs et politique de Stéphane Valter

mai 2021

Les fatwâs sont des avis juridiques, des contrats ou des condamnations, mais avant tout des conseils aidant le croyant à se comporter selon la loi islamique. Quelques grands émetteurs sont devenus tristement célèbres. Ibn Taymiyya, rigoriste de l’école hanbalite a sévi, au xiiie siècle, contre les minorités hétérodoxes. Sa fatwâ fut prétexte, en 1979-1982, d’une campagne d’assassinats de personnalités alaouites. Un chiite de l’époque ottomane, Nûh Afandî al-Hanafî al-Hâmidî, a renouvelé l’appel à l’oppression des minoritaires de l’islam au xviie siècle. Le mufti saoudien du xxe siècle Al Baz a multiplié les blâmes contre la science, les minorités de l’islam, les arts, les femmes, les étrangers. À l’inverse, Abd al-Rahmân al-Khayyir, un mujtahid alaouite syrien, a développé, au xxe siècle, une conception de l’islam fondée sur la raison, la liberté et la tolérance.

Le livre consacre une attention particulière aux deux pôles spirituels du sunnisme actuel. Grâ

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
CNRS Éditions, 2020
300 p. 25 €

Mohammed M. Bettahar

Enseignant en chimie et en physique et chercheur en nanomatériaux, Mohammed M. Bettahar est professeur émérite à l'université de Lorraine.

Dans le même numéro

Force structurante de notre modernité, le libéralisme concentre ces dernières années toutes les critiques. Mais lorsque certains fustigent la société du tout marché, l’individualisme et l’égoïsme contemporains, l’élitisme, les inégalités ou l’autoritarisme, est-ce bien à l’idée libérale qu’ils en ont ? La démocratie peut-elle se passer du libéralisme ? C’est à ces questions que s’attache ce dossier, coordonné par Anne-Lorraine Bujon. Le libéralisme y apparaît d’abord comme une tradition plurielle, capable de se renouveler et de se combiner avec d’autres courants de pensée politique. Timothy Garton Ash le définit comme une méthode plutôt qu’un système : « une quête interminable pour déterminer le meilleur moyen de bien vivre ensemble dans les conditions de la liberté ». À quelles conditions, et dans quelles formes nouvelles peut-on défendre aujourd’hui l’idée libérale ? À lire aussi dans ce numéro : l’Allemagne après la réunification, les pays baltiques, la mémoire selon Ernest Pignon-Ernest, une lecture de Nœuds de vie de Julien Gracq, et la vie de Konrad von Moltke, le délégué de la nature.