Notes de lecture

Dans le même numéro

Histoire de la fatigue de Georges Vigarello

Du Moyen Âge à nos jours

novembre 2020

Après le surmenage et la neurasthénie, la pénibilité au travail, les fatigues nées de résistances intimes entrent dans le vocabulaire avec des mots qui traversent les corps et les esprits.

Toujours curieux de l’histoire du corps, Georges Vigarello a successivement étudié le maintien, la propreté, le sport, la santé, le gras, le maigre, la silhouette, la beauté. Ce nouveau livre outrepasse ces objectifs devenus classiques : il analyse l’expérience de la limite. L’épuisement porte la marque de la finitude. La fatigue, qui est « au cœur de l’humain », nous confronte à nos insuffisances. Une question clé traverse le livre : comment donner force et énergie au corps afin de faire reculer la fatigue ? Comment retarder ses manifestations et les troubles qu’elle occasionne ?

Non content de croiser les sources et de traverser les disciplines, Georges Vigarello explore des archives, des œuvres littéraires, des récits de voyages, des manuels de médecine, des traités militaires, des préceptes d’alimentation, des réglementations du travail, des dictionnaires et des lexiques. Le rapport à la fatigue est imprégné du désir sisyphéen de reporter plus loin les limites : c’est ce qu’illustre, parmi d’autres héros virils, Alekseï Stakhanov, ouvrier infatigable de l’ère soviétique, cet « homme nouveau » endurci par le travail. La nouveauté pourtant n’est pas que dans sa performance : tr

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !
Seuil, 2020
480 p. 25 €

André Rauch

André Rauch, né le 13 mars 1942 dans le 4ᵉ arrondissement de Paris, est un historien français. Professeur émérite des universités, il a travaillé sur l'histoire du sport ainsi que sur celle de l'éducation et des loisirs aux XIXᵉ et XXᵉ siècles.

Dans le même numéro

La récente vague de manifestations contre le racisme et les violences policières a montré qu’une partie de la jeunesse française a le sentiment d’étouffer. En choisissant de prêter attention à ce qu’elle exprime, on distingue d’abord une demande d’égalité et de justice : loin de constituer un défi aux principes républicains, celle-ci entend plutôt en actualiser l’héritage. À lire aussi dans ce numéro : l’unité européenne après la réunification allemande, le chemin du djihad, les cinq piliers de la laïcité, les pouvoirs de la Cour suprême et la rentrée littéraire.