Donald Trump et Emmanuel Macron à l’Élysée le 10 novembre 2018 – Shealah Craighead pour la Maison Blanche
Flux d'actualités

L'alliance entre la France et les États-Unis sous tension après le retrait américain de Syrie

Il n’existe plus aujourd’hui de lieu où puisse se tenir une discussion stratégique entre alliés.

L’offensive militaire turque du 9 octobre 2019 dans le nord de la Syrie a suscité de vives inquiétudes en France, où l’on considère la déstabilisation des zones sous contrôle kurde ainsi que le risque de libération de prisonniers djihadistes comme de sérieuses menaces pour la sécurité nationale. La confusion suscitée par les revirements tactiques américains ajoute encore à l’incertitude : en effet, après le feu vert du président Trump au président Erdogan pour intervenir dans le nord de la Syrie, des messages contradictoires ont émané de Washington quant aux intentions des forces militaires américaines. La condamnation de l’opération turque, d’abord par le Congrès américain puis par Trump, suivie par l’adoption et la levée rapide de sanctions contre la Turquie, et l’envoi de nouvelles troupes américaines pour « sécuriser les ressources pétrolières », ont achevé de compliquer la lecture de la situation.

Cette confusion est d’autant plus déstabilisante pour la France que sa participation militaire à la coalition internationale contre l’État islamique (EI) dépend de la présence des États-Unis et que le retrait des troupes américaines de Syr

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !