Fantassin de l'Armée rouge et canon anti-char de 45 mm M1937 (53-K) en 1943 | Photo : Israel Ozersky | Attribution : RIA Novosti archive, image #997 / Ozersky / CC-BY-SA 3.0
Flux d'actualités

Le baraquement éternel

À propos de la grande guerre patriotique de l’URSS

Les commémorations de la Seconde guerre mondiale, dans la Russie de Vladimir Poutine, occultent ce qu'a été la vérité de celle-ci, tandis que le régime poursuit une répression aveugle de tous les opposants.

Je viens d’apprendre un chiffre. Il existe sur Facebook, et il y a un site, une organisation qui s’appelle « Le baraquement éternel ». Mes lecteurs français ne comprendront peut-être pas spontanément l’allusion, mais l’une des grandes entreprises de Vladimir Poutine a été ce qu’il a appelé « Le Régiment éternel » et qui consiste à organiser tous les ans, autour du 9 mai (les Russes fêtent la victoire dans la Seconde guerre mondiale le 9 mai, à cause du décalage horaire) une manifestation immense dans laquelle, avec force slogans nationalistes, force rubans de St-Georges et autres emblèmes de pacotilles, les gens défilent dans les rues en brandissant les portraits de leurs grands-parents ou de leurs parents qui ont fait la guerre. Cette entreprise, aux allures généreuses et patriotiques, est censée unifier la Russie : parce que tout le monde, en Russie, a perdu quelqu’un de sa famille pendant la guerre. – Et Poutine, dont le père fut un ancien combattant du front de Léningrad, défile avec la foule, en brandissant son portrait. En même temps, on essaie d’effacer à toutes forces toutes les traces de la terreur stalinienne, et on persécute les associations qui, comme Mémorial, essaient de faire vivre le souvenir de l’horreur sovi&e

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !