Flux d'actualités

De l’Allemagne au Louvre : pour et contre

mai 2013

#Divers

Ce n’est pas la discussion contradictoire qui rend en elle-même nécessaire la visite de l’exposition De l’Allemagne 1800 – 1939 : de Friedrich à Beckmann que l’on peut voir au Louvre du 28 mars au 24 juin 2013, mais l’expression d’une disjonction des sens qu’elle a illustrée. Car les descriptions des visiteurs, Allemands ou Français, donnaient l’impression qu’ils avaient vu une exposition différente, tant elles étaient discordantes. Les uns criaient au scandale quand les autres s’émerveillaient des œuvres. Cette discussion n’est donc pas le simple écho des divergences apparues lors de la préparation de l’exposition : elle renvoie à la dissociation des modes de perception. Il fallait donc s’y rendre pour comprendre[1].

Enthousiaste, la Süddeutsche Zeitung des 28/29 mars (J. Hanimann), annonce que les voisins ont compris que la « nation de guerriers » avait aussi « de la culture » (le même revient le 11 avril sur la polémique, un peu refroidie) ; polémique et offensive, Die Zeit, qui dénonce la téléologie de la « voie singulière » de l’Allemagne et crie au scandale (Adam Soboczynski), développant l’

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !