Flux d'actualités

Sécurité et liberté : sœurs ennemies ?

février 2016

#Divers

« Celui qui sacrifie sa liberté à la sécurité, ne mérite ni l’une, ni l’autre et finit par perdre les deux. » (Benjamin Franklin)

Entre sécurité et liberté, les rapports sont, par nature, ambigus. En régime démocratique, l’une ne va pas sans l’autre, la sécurité apportant à la liberté les conditions de son bon exercice et la liberté conférant en retour à la première sa raison d’être. Sans sécurité, la liberté reste nominale, et sans liberté, la sécurité vire à l’ordre des cimetières. Tel est le postulat juridique et politique sur lequel l’accord se réalise sans peine.

Mais l’histoire de ces deux derniers siècles démontre surabondamment à quel point cette complémentarité de principe s’inscrit sur un fond d’irréductible rivalité, comme entre deux pôles de signe contraire. La raison en est simple. D’un côté, la liberté introduit dans la vie sociale de l’indétermination et, partant, une part de désordre aussi créateur que perturbateur. De l’autre, la sécurité implique de la prévisibilité et donc une réduction de la part d’incertitude dans les comportements individuels et collectifs pris dans le réseau serré de l’ordre public général et de l’ord

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !