Flux d'actualités

La Révolution de 1917 et sa mémoire en Russie, et ailleurs (1)

février 2018

La Maison éternelle[1] est une saga considérable – pas loin de 1300 pages, plus de 1800 notes – où Yuri Slezkine, enseignant à Berkeley/Californie, raconte les vingt premières années de la Révolution soviétique à travers la vie et le destin des hauts cadres bolcheviques, aux commandes lors des soubresauts et des virages successifs de 1918 à 1939, puis le devenir de leur famille après 1945 et après la mort de Staline en 1953. Il a l’avantage de rappeler à celui qui l’aurait oubliée ou d’apprendre à celui qui ne la connait pas l’histoire tragique qui a suivi la Révolution de 1917. Et il donne aussi des clefs pour comprendre les difficultés de la Russie à intégrer et à assumer la mémoire de ce passé difficile depuis 1989, et d’abord les difficultés de la célébration, dans la Russie de 2017 (et même au-delà de la Russie), du centenaire de la Révolution, difficultés que décrit Yves Hamant dans le prochain numéro d’Esprit (mars 2018). Je voudrais, de manière assez ingénue car je ne suis pas un spécialiste de l’URSS ni de la Russie, rendre compte de ce livre puis prolonger dans un second texte, tout aussi ingénument,

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Jean-Louis Schlegel

Philosophe, éditeur, sociologue des religions et traducteur, Jean-Louis Schlegel est particulièrement intéressé par les recompositions du religieux, et singulièrement de l'Eglise catholique, dans la société contemporaine. Cet intérêt concerne tous les niveaux d’intelligibilité : évolution des pratiques, de la culture, des institutions, des pouvoirs et des « puissances », du rôle et de la place du…