Dans le même numéro

Et maintenant, la Cour suprême

Suspicion de violences sexuelles, « procès en moralité », luttes partisanes, « pacte cynique » entre les élus Républicains et Donald Trump : la confirmation de Brett Kavanaugh comme neuvième juge de la Cour suprême des États-Unis a consacré les dysfonctionnements actuels des institutions américaines.

La confirmation de Brett Kavanaugh comme neuvième juge de la Cour suprême des États-Unis, samedi 6 octobre, est venue clore une séquence politique particulièrement tendue et révélatrice du dérèglement des institutions et des normes démocratiques aux États-Unis.

«C’est un vrai cirque», a déclaré Brett Kavanaugh aux sénateurs qui recueillaient son témoignage en réponse aux accusations de harcèlement sexuel formulées quelques jours plus tôt par Christine Blasey Ford. En effet, à observer le déchaînement des passions de part et d’autre pendant tout le temps qu’a duré la procédure de confirmation, il fallait lutter contre une sensation de vertige. Pour les commentateurs « libéraux » dans le sens américain du terme, c’est-à-dire de gauche, Brett Kavanaugh était le type même du mâle blanc privilégié et dominateur que dénonce le mouvement #MeToo ; dans les talk-shows de Fox News et parmi les conservateurs, il était au contraire la victime innocente d’une chasse aux sorcières inspirée par les soutiens de Bill et Hillary Clinton, prêts à tout pour traîner un honnête homme dans la

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

Anne-Lorraine Bujon

Anne-Lorraine Bujon est rédactrice en chef de la revue Esprit depuis janvier 2016. Ancienne élève de l’Ecole normale supérieure, agrégée d’anglais, elle a étudié puis enseigné la littérature américaine, avant de se spécialiser dans l’animation du débat d’idées. Également chercheur associé à l’Ifri, elle s’intéresse en particulier aux questions d’histoire politique et culturelle des États-Unis.…

Dans le même numéro

Si l’affaiblissement de la base sociale du christianisme en Europe est indéniable, selon le dossier coordonné par Jean-Louis Schlegel, la sécularisation transforme la foi et l’appartenance religieuse en choix personnels et maintient une culture d’origine chrétienne et une quête de sens, particulièrement sensibles dans la création littéraire. A lire aussi dans ce numéro : une défense d’Avital Ronell, un récit de voyage en Iran et des commentaires de l’actualité politique et culturelle.