Dans le même numéro

Bassidji, ou la possibilité du dialogue

décembre 2010

#Divers

C’est d’une manière originale que le documentaire réalisé par Mehran Tamadon, sous-titré « Au cœur du régime iranien » (sorti en France le 20 octobre 2010), donne à voir la tension qui existe aujourd’hui en Iran entre les partisans zélés du régime et ses opposants, la violence politique se faisant ici sentir à travers celle de la langue et le heurt entre deux régimes de discours.

Le film récuse, en effet, l’extériorité aisée du mode accusatoire pour tenter une expérience : celle d’un dialogue avec des membres du Bassidj, cette milice au service de la Révolution islamique qui contrôle la population et se fait le bras de la répression. Si le film a été tourné avant les événements et les grandes répressions qui ont suivi l’élection de 2009, la contestation et sa répression étaient alors déjà de mise.

Peut-on dialoguer avec les bassidji ? La question impose d’abord de faire le point sur les interlocuteurs. D’origine iranienne, Mehran Tamadon vit en France, avec une Française, et avoue volontiers son athéisme… Les bassidji prônent le respect de la loi islamique et s’arc-boutent sur la menace de la corrup

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !