Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Le livre, un patrimoine méconnu (table ronde)

mai 2011

#Divers

La politique du livre se focalise sur la numérisation des fonds et les nouveaux usages de la lecture. Mais les possibilités ouvertes par les nouvelles technologies ne feront pas disparaître la longue histoire du livre et de l’édition, qui reste indispensable à l’intelligence de notre histoire. Que nous apprennent encore les livres anciens ? Et comment défendre ce patrimoine ?

Georges Vigarello – La politique culturelle française est largement tournée vers la valorisation de notre patrimoine. Or, le livre constitue lui aussi un patrimoine mais il semble moins mis en évidence que les patrimoines architecturaux ou muséaux. Pourquoi ? Quelle est la particularité de ce patrimoine ? Pourquoi le défendre ? Comment, s’il doit être défendu, mieux le mettre en valeur ? Mais pour aborder ces questions, il faut d’abord se demander ce qui fait la valeur d’un livre. Or, un livre n’est pas un objet qui existe indépendamment d’une construction, d’un processus qui implique un auteur mais aussi une réception (auprès d’un public), qui en détermine la valeur.

Roger Chartier – Un conservateur d’une des bibliothèques de Harvard a déclaré un jour : « Les auteurs n’écrivent pas les livres. » Et j’ajoute : « 

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !

BOUVIER Michel

VIARDOT Jean

Roger Chartier

Roger Chartier est un historien français rattaché au courant historiographique de l’École des Annales. Il travaille sur l’histoire du livre, de l'édition et de la lecture. Il fut directeur d’études à l’EHESS et professeur au Collège de France, titulaire de la chaire « Écrit et cultures dans l'Europe moderne ». Il a également animé l'émission « Les Lundis de l'Histoire sur France Culture ».…

Georges Vigarello

Spécialiste de l'histoire de l'hygiène, de la santé, des pratiques corporelles et des représentations du corps.   L’ensemble du travail de Georges Vigarello porte sur l’histoire des représentations et pratiques du corps. Il obéit à un projet bien particulier : montrer combien ces représentations et pratiques révèlent, dans leurs trajets historiques, des changements majeurs de culture sinon de…

Dans le même numéro

La dynamique révolutionnaire dans les sociétés arabes

Risque naturel et crise morale au Japon

La catastrophe est-elle une politique ?