Do not follow this hidden link or you will be blocked from this website !

Dans le même numéro

Daech : le dévoiement

décembre 2016

#Divers

Les tenants du parler-vrai ont raison d’affirmer un rapport du terrorisme islamiste à la religion : il n’est pourtant pas celui d’une continuité, mais d’un dévoiement et d’une sinistre caricature.

De quoi peut-on discuter aujourd’hui à propos de l’islam ? Comment penser l’islam au temps du terrorisme «  islamique  » ? Comment approcher le religieux lorsque le thème de la «  radicalisation  » occupe le cœur du débat ? Lorsque celui-ci dérive vers la polémique sur le caractère religieux ou non du terrorisme «  djihadiste  » ? «  Cela n’est pas l’islam  », nous disent de bonne foi et non sans raison les honnêtes citoyens musulmans révulsés par l’horreur. «  Ne nous voilons pas la face, c’est bien d’islam dont il s’agit  », affirment pour leur part les tenants du «  parler-vrai  », prenant au mot les djihadistes.

Dans ce heurt des sensibilités, chacun a ses raisons, qui ne sont pas sans fondements. La réaction des croyants sincères a pour elle la vérité du ressenti : il y a dans la politique de la terreur, avec son cortège de cruautés, l’évidence d’une contravention radicale à toute forme d’éthique et de spiritualité, et nous savons que quatorze siècles de tradition musulmane ont façonné une éthique du

Lecture réservée aux abonnés : L'indépendance d'Esprit, c'est grâce à vous !